Make your own free website on Tripod.com

 

 

    

Bienvenue sur ma page dédiée à

 

groupe yé - yé des années 65

 

En 1964, Le groupe nommé « Les Marvels » était composé de : Gilbert Chénard (guitare), Bernard Desranleau (guitare et voix), Ronald Grenier ( saxophone et voix) et Léo Ménard (batterie). Tous provenaient de la région de Valleyfield et de Coteau du Lac. Au fil du temps, d’autres membres se sont joints au sein de groupe : Armand Léger (basse), Mike Eagan (orgue). Plus tard, certains membres ont quitté le groupe pour être remplacé par d’autres musiciens : Roger Laframboise a pris la place du bassiste Armand Léger, Alain Vaudrin celle du joueur d’orgue Mike Eagan et Raymond Parent celle du batteur Léo Ménard.

Dans leur début, Les Marvels étaient vêtus de costumes noirs et jouaient avec des instruments qui se sont procurés chez Marchand et Frère à l’aide d’un plan de financement. Ils animaient des soirées de danse dans différentes salles de la région par pur plaisir de jouer. Ce n’était que pour eux, un hobby de jouer en groupe.

Ce n’est que vers la fin de 1964, à la suite d’un spectacle que les Classels avaient donné, que les Marvels se sont rendu compte qu’il fallait investir, un peu plus, pour percer dans le marché. Ils retournèrent alors chez Marchand et Frère pour se procurer de meilleurs instruments de bonne qualité : Des guitares (Fender, Jaguar et Statocaster), des amplificateurs (fender) et une batterie (Ludwig) achetée cher Archambeaut musique a Montréal. Avec cette sonorité, ils étaient prêts à aller de l’avant, mais il y avait un petit problème : Ils leur manquaient un succès propre à eux. Alors ils vont demander de l’aide à Gaston Legault qui a déjà composé pour les Jérolas. Ils lui demandent de traduire l’une de leur chanson préférée « Miss Boney Maronie », qui était un vieux succès de Larry William et repris par Ritchie Valens.

Après avoir enregistré leur chanson, dans une soirée de danse, ils décidèrent de faire le tour des maisons de disques pour se trouver un contrat à signer. Mais avec leur enregistrement amateur, beaucoup de maisons ont refusé. Les garçons n’ont pas perdu espoir et ils ont abouti à une maison de disque de Laval, où ils ont rencontré le responsable de la promotion qui était Guy Cloutier. M. Cloutier leur conseille de revenir le voir, mais avec un « démo » de meilleure qualité. Alors, ils ont emprunté 1000$ et ont été enregistré dans le studio Stereo Sound dans le quartier Côte des neiges à Montréal. Ils ont joué de minuit à huit heures du matin, pour en ressortir avec leur premier succès : « Miss Boney Maronie ».

Suite à ce « démo », le groupe enregistra leur premier 45 tours avec la maison de disque de Laval. Avant de débuter, il fallait que le groupe change leur style vestimentaire. Ils voulaient quelque chose de différent, alors les costumes noirs se sont fait remplacer par des habits jaunes, d’où les Marvels ont trouvé leur nouveau nom de groupe : Les Habits Jaunes. Ils allèrent même changer leurs instruments et leurs amplis pour en avoir des jaunes. Certains membres se sont procuré des voitures, Parisienne 1965, de couleur jaune. Les cheveux y ont presque passés, mais suite à une réaction au décolorant, l’idée fut rejetée.

« Miss Boney Maronie » fut lancée au début du mois de mai 1965 et le groupe s’est retrouvé, très rapidement, au premier rang des grands palmarès. Seulement trois mois après leur lancement, 45 000 copies de leur disque avaient été vendues. Les Habits Jaunes ont chanté de nouvelles chansons comme « Monsieur Longtemps » qui a fait fureur dans les salles de danse et qui faisaient des Habits Jaunes, un groupe très en demande à travers la province. Pour le groupe, la tournée était une façon de se faire entendre dans différentes stations de radio et dans les salles de danse. Ce n’est que plus tard que les Habits Jaunes ont fait la tournée dans les clubs Yé-Yé de la région de Montréal.

 

(Sources tirées de la revue Rendez-Vous 93) disponible sur le site de la SARMA.

 

 

         Pour  des extraits des Habits Jaunes 

 

Pour voir des photos et découpures de journaux

 

    Les Habits Jaunes en Cd ou casette.

 

 

Jeunesse D'Aujourd'hui par les louveteaux de Notre-Dame-du-Rosaire.

 

 

    Pour d'autres sites sur les groupe rétro des années 60.

 

 

       Pour m'écrire et me faire part de vos commentaires, ou si vous détenez des images ou des textes sur Les Habits Jaunes.

 

 

 

 

 

Visiteurs depuis le 14 juin 2003

Réalise par Patrick Ménard

Mise a jour le 4 Avril 2007

2003